L’émission RTS On en parle du mardi 17 avril 2018 était consacrée à la protection des données sur internet. Cette fois-ci, plutôt que d’aborder le sujet sous un angle technique par des spécialistes, il s’agissait de faire intervenir des citoyennes et citoyens agissant à leur niveau, portés par leurs convictions.

Deux intervenants ont été contactés pour cette émission : Héloïse Pierre, une des deux auteures du livre électronique « Libre et humain à l’ère d’internet » (voir à ce sujet l’article consacré à la sortie du livre) et Samuel Chenal, coopérateur à itopie.

 

À itopie, nous soutenons les citoyens qui désirent amorcer une transition numérique et lâcher progressivement les services et appareils fournis par les GAFAM. Le but est souvent facile à comprendre d’autant plus que la plupart de nos clients et connaissances de notre réseau sont bien conscients qu’il y a un réel problème dans le marché du numérique globalisé. Mais ceux qui se lancent sont souvent confrontés à deux problèmes :

  • Passer à GNU/Linux, abandonner les cages dorées des GAFAM, changer nos habitudes, tout cela prend du temps et de l’énergie, d’autant plus que cette dépendance a une influence sur notre réseau social (le vrai, le physique, l’humain) qu’il faut ménager. Cette difficulté n’est pas à sous-estimer.
  • Si le but est clair, on ne connaît pas toujours les alternatives aux GAFAM ni la marche à suivre pratique pour les mettre en place.

Que ce soit le livre orienté pratique d’Héloïse et d’Amélie ou les différents ateliers qui émergent de la coopérative itopie, ce sont des initiatives citoyennes concrètes qui touchent les gens par une relation humaine, par un accompagnement.

Pour promouvoir cette forme d’action, il faut renforcer la communauté. Itopie se positionne comme fédératrice de différentes communautés ayant des valeurs communes et promotrice d’un réel changement de société, avant tout au niveau local.

En d’autres termes, lisez le livre « Libre et humain à l’ère d’internet » et devenez coopérateur·trice itopie !