Pendant le mois de décembre, les commerces nous assaillent habituellement de publicité, de promotion et plus généralement d’un marketing assez agressif pour nous faire acheter toujours plus. Cette année, il nous semble que c’est encore plus virulent que par le passé.

Nous avons effectivement dû subir le Black Friday – qui a eu pour effet indésirable de bloquer le centre ville de Genève – et des campagnes d’affichage grand format très invasives. A la gare de Genève, des écrans publicitaires se sont multipliés comme des petits pains dans les couloirs et affichent simultanément les mêmes annonces, ce qui donne l’impression d’être environné de miroirs reflétant ces publicités comme un trompe-l’œil.

Swisscom ne se gène pas non plus avec une campagne marketing réellement manipulatoire. En prenant l’image d’une entreprise philanthrope et sociale (que viennent faire les enfants dans cette histoire ?), ils proposent de récupérer gratuitement votre vieux téléphone portable dans un Swisscom shop. Ces téléphones seront recyclés et « écoulés » sur le marché international. En d’autres termes, Swisscom vous incite à passer dans leurs shops (pour vous vendre des téléphones neufs) et participent en même temps à l’export de nos déchets électroniques dans des pays qui n’ont pas de structure pour du recyclage respectant les gens et l’environnement. Il faut boycotter ce type de démarches malhonnêtes et privilégier une réutilisation le plus longtemps possible de vos téléphones, localement près de chez vous.

Le but de tout cela est d’alimenter la croissance infinie, ce mythe de prospérité que le monde économique promeut inlassablement. Dans les faits, il s’agit d’acheter toujours plus d’objets, d’appareils, d’habits,… toujours neufs. Et on le sait, notre planète ne pourra pas supporter ce rythme effréné longtemps. Sans compter que la « fièvre acheteuse » n’apporte aucun bonheur sous quelque forme que ce soit.

Ce qui fait sens, c’est d’être conscient de ses besoins réels (et pas de ses pulsions) et de privilégier l’occasion ou les biens revalorisés et surtout ceux qui sont conçus pour durer et être réparés. C’est justement notre credo avec les ordinateurs de gamme professionnelle revalorisés.