Le 16 octobre 2021 était une date particulière. C’était la cinquième édition du jour international pour la réparation (#InternationalRepairDay). L’association Greenpeace rappelait dans une communications en lien avec cet événement, l’importance cruciale de la réparation pour préserver nos ressources et le climat.

Un aperçu de notre consommation de ressources nous indique que réparer est un acte qui doit être encouragé : rien qu’en Suisse, nous produisons chaque année plus de 700 kilos de déchets par personne. Si tout le monde vivait comme nous, nous aurions besoin de plus de trois planètes.

Plusieurs options s’offrent à vous: vous pouvez par exemple réparer vous-même vos objets ou vous rendre dans un atelier près de chez vous (comme à itopie pour l’informatique).

Vous êtes-vous déjà lancé·e dans des réparations ? Si non, quels obstacles avez-vous rencontrés jusqu’à présent ? Afin d’avoir un statut actuel de la situation, l’association Greenpeace souhaite récolter des informations dans un court sondage en ligne.