Le dessin vectoriel

Comme son nom l’indique, le dessin vectoriel est composé de vecteurs et non de pixels, chaque élément est composé de nœuds (ou points) reliés entre eux. Il peut donc être redimensionné à volonté et s’adapte à différents supports et taille d’écran. Exemple avec le logo de Wikipedia :

Les formats de fichiers supportés

  • Inkscape fonctionne avec le format SVG (Scalable Vector Graphics) un langage basé sur XML et supporté par certains navigateurs web.
  • Il permet d’importer des images aux formats standards (PNG, JPG, BMP) et des documents PDF (page par page).
  • Il peut exporter vos créations en format PDF et PNG.

Une introduction à l’utilisation d’Inkscape


Découvrez ici une première introduction à Inkscape. Pour aller plus loin,

  • visitez les quelques ressources en français affichées en bas; vous trouverez aussi des tutoriels en anglais sur Internet,
  • suivez l’atelier Inkscape (voir le catalogue et le calendrier des formations),
  • entraînez-vous, faites des tests. Certains sites de banques d’images comme Open Clipart proposent le téléchargement d’images SVG.
Créer un nouveau document et régler ses propriétés

Quand vous ouvrez Inkscape, un nouveau document est prêt à l’emploi.

Vous pouvez aussi créer un nouveau document via le menu Fichier > Nouveau ou le raccourci clavier ctrl-N.

La dimension du document se modifie sous Fichier > Propriété du document (maj-ctrl-D). Il est possible de sélectionner un format standard ou de définir un format personnalisé.

Il n’y a pas de bouton d’enregistrement des propriétés du document, le changement est immédiat.

Dans cette boîte de dialogue, on règle aussi l’unité préférée (pixel, millimètres,…) et d’autres paramètres liés au document.

L'interface

Sous le menu Affichage > afficher / cacher, on définit quels éléments seront visibles en plus de la fenêtre d’édition.

Lorsqu’on active une action depuis le menu Objets, la boîte de dialogue s’ancre à droite de l’écran. Elle reste active tant qu’on ne la ferme pas et elle peut à choix être ancrée ou pas.

Cela concerne aussi des actions disponibles via d’autres menu, comme :

  • Fichier > exporter en bitmap (maj-ctrl-E) (sous certains OS seulement), pour exporter au format PNG
  • Texte > texte et polices (ctrl-maj-T) (sous certains OS seulement)
  • Calques > calques (ctrl-maj-L)
Utiliser les outils

Par défaut la boîte à outil est affichée à gauche. Si ce n’est pas le cas, elle peut être affichée par le menu Affichage > Afficher / cacher > Boîte à outils

Ce sont les outils de création de contenus ou objets.

Lorsqu’un outil est sélectionné, les actions dans la fenêtre d’édition (au centre) sont liées à cet outil. Vous pouvez soit créer un nouvel objet, soit sélectionner un objet existant pour modifier ses paramètres (voir plus loin).

La barre de contrôle des outils devient également visible. Elle affiche les options disponibles pour cet outil.
Si elle ne s’affiche pas: menu Afficher > Affichage / cacher > Barre de contrôle des outils.

L'outils sélection et l'outil nœud

A la sélection d’un objet visible dans la fenêtre d’édition avec l’outil:

  • sélection,
    la barre de contrôle des outils s’affiche, pour redimensionner l’objet en fixant ou non ses proportions, pour effectuer une rotation de l’objet ou un effet miroir ou pour descendre/monter l’objet dans l’arbre relativement aux autres objets.
  • nœud,
    les nœuds qui composent l’objet deviennent visibles et modifiables. Vous pouvez alors ajouter, supprimer, déplacer des nœuds de l’objet sélectionné, modifier le type d’arrondi, etc.
Les outils de création de forme déterminée

Ces outils créent un objet SVG. Ce sont :

  • les rectangles et carrés,
  • les boîtes 3D,
  • les cercles, ellipses et arcs,
  • les étoiles et polygones,
  • et les spirales

Les options de l’objet sont visibles et modifiables en haut, dans la barre de contrôle des outils.
L’objet “rectangles et carrés” par exemple est déterminé par 4 nœuds, ceux de la longueur et de la largeur et ceux des arrondis des angles sur les deux axes.

Lorsque un outil de forme est sélectionné, vous pouvez créer un objet ou éditer les options d’un objet existant en cliquant dessus.

L’outil “nœud” permet de modifier les nœuds qui définissent l’objet, cf. ex. du rectangle ci-dessus.

Pour éditer finement les nœuds d’un objet, comme par exemple pour déformer un rectangle en incurvant un de ses côtés, vous devez d’abord le transformer et lui ôter son statut de forme SVG. Cela se fait sous le menu Chemin > Objet en chemin, la forme se transforme en objet “libre”. Cette action n’est pas réversible!

Les outils de dessin libre

Avec ces outils, vous créez votre objet en créant les nœuds qui le composent:

  • dessiner des lignes à main levée
  • tracer des courbes de Bézier et des segments de droites
  • tracé calligraphique ou au pinceau

Souvenez-vous que vous pouvez à tout moment éditer les nœuds d’un objet en cliquant dessus avec l’outil nœud.
Vous pouvez également activer l’outil nœud en double-cliquant sur l’objet.

L'outil texte

Pour ajouter, éditer du texte: son contenu, sa taille, sa typographie, etc

  • vous pouvez saisir du texte à partir d’un point donné en cliquant dans l’espace d’édition
  • ou créer une boîte de texte en laissant le bouton de la souris appuyé pour définir une zone.

La boîte de texte permet de déterminer un retour à la ligne forcé arrivé à une certaine largeur.

Comme les objets créés avec les autres outils, l’objet texte peut être redimensionné, orienté, retourné, etc. avec l’outil sélection.

Pensez à enregistrer régulièrement votre document! Il n’y a pas de sauvegarde automatique par défaut mais elles peuvent être activées sous les préférence d’Inkscape.

Vous pouvez importer des images sous Fichier > Importer, elles resteront des ensembles de pixels à moins que vous les vectorisiez, sous le menu Chemin > Vectoriser

Pour partager votre création, vous pouvez l’exporter dans différents formats. Sous Fichier > Enregistrer sous pour sauver le document au format PDF et sous Fichier > Exporter au format PNG.

Ressources en français sur le web