Que peut-on faire face aux nombreuses crises environnementales qui envahissent petit à petit notre espace médiatique ? Que se passe-t-il donc ? Le climat semble partir en surchauffe, on parle d’une sixième extinction de masse des êtres vivants, nos ressources s’épuisent. Rien de très folichon. Mais les preuves indiscutables et scientifiques sont là.

On pourrait se laisser convaincre que la technologie nous tirera de ce mauvais pas, comme elle l’a fait par le passé de nombreuses fois. Là, c’est plus rassurant. Et l’Homme a toujours aimé relever les défis technologiques. Mais est-ce aussi simple que cela ?

Non, ce n’est hélas pas si simple. Mais il y a bien un défi et celui-ci n’est prioritairement pas technologique mais avant tout Humain ! Et c’est là que nous pouvons réaliser que tout peut changer, y compris nos usages de la technologie. C’est bien notre consommation démesurée qui pèse sur notre biosphère et sur les capacités qu’elle a à se renouveler.

Si nous comptons avant tout sur nous-mêmes et la faculté à changer nos comportements, tout le monde peut participer à ce mouvement. Les solutions existent, là, tout de suite, et sont enthousiasmantes ! Elles renforcent le tissu économique local, rapprochent les gens et privilégient la qualité sur la quantité.

C’est notamment le message d’itopie et de la Revue Durable, présenté dans le clip vidéo ci-dessous soutenu par le Maire de Genève, Sami Kanaan. Il s’agit du 3ème épisode d’une série de trois, intitulée « Enjeux de la digitalisation » :

 

Privilégiez la gamme professionnelle et le matériel revalorisé ! Et suivez la règle des 7R :

Le recyclage doit intervenir en tout dernier recours, quand toutes les autres options ont été épuisées !