Cette épidémie affecte en premier lieu des êtres humains, il ne faut pas l’oublier. Elle entraîne également toute une série de conséquences économiques en cascade, en particulier dans le domaine de la production de composants informatiques. Le journal en ligne ICTJournal le mentionnait dans un article paru le 7 février dernier.

itopie a été informée cette semaine par certains de ses fournisseurs que cette tendance était bien réelle et que la pression sur ce secteur s’accentuait. Concrètement, des impacts sont prévisibles, notamment l’allongement des délais de livraison et des hausses des prix de vente. Des ajustements de prix et de délais pourraient être appliqués à des devis itopie en cours, en particulier pour des pièces neuves.

Le marché de l’occasion est peut-être moins touché, quoi que… La Chine est également un épicentre du marché de l’occasion pour les composants informatiques et si le marché du neuf souffre, il est probable que les acteurs se reportent sur le marché de l’occasion, qui sera de facto mis sous pression.

Ce phénomène démontre encore une fois que notre modèle économique hyperglobalisé se montre très fragile face à des événements imprévus de ce type. Sa résilience est en effet très basse, à cause du haut niveau de dépendance entre les acteurs de la chaîne de valeur et du principe « zéro stock » ou « flux tendu ». Nous devons impérativement revenir à un modèle économique et industriel beaucoup plus local et low tech.