Le magazine de l’Université de Lausanne Allez Savoir publiait cet été un article passionnant, mettant en relief une réalité trop souvent ignorée ou cachée sous le tapis : la dématérialisation du numérique, forcément bénéfique pour l’environnement, n’est qu’un miroir aux alouettes ! La spécialiste en cybersécurité à l’UNIL, Solange Ghernaouti, explique le phénomène, tire la sonnette d’alarme et propose quelques pistes pour éviter la catastrophe.

Cliquez sur l’image pour lire l’article

 

itopie milite depuis longtemps pour un usage sobre du numérique et contre le solutionnisme technologique à tous les problèmes. Il s’agit de passer des désirs aux besoins réels.

Avons-nous réellement besoin d’avoir un frigo doté de caméras à l’intérieur pour nous informer de son contenu quand nous sommes au magasin ? De la 4K sur nos ordiphones (quatre fois plus de pixels que la HD), avec un écran de 5 pouces de diagonale (10 fois plus petit qu’une TV) ? D’ours en peluche connectés pour nos enfants ? De tablettes hi-tech à l’école primaire ?

C’est un changement de modèle économique d’une ampleur sans précédent qu’il s’agit de mener de manière urgente, aussi bien pour préserver la planète et ses ressources limitées que notre santé mentale !

itopie avait présenté les 7R pour réfléchir. Ils se révèlent particulièrement pertinents dans le contexte de cet article :

Pour nous, la réduction de notre consommation de numérique constitue la règle principale, celle qui a un réel impact sur la fabrication, donc sur l’extraction de ressources et le gaspillage énergétique. Le recyclage reste important, mais intervient en dernier recours, quand toutes les précédentes options ont échoué. Comme le dit l’article concernant les appareils technologiques:

  • C’est la fabrication qui occasionne 80% de l’empreinte environnementale. Il faut donc à tout prix prolonger leur durée de vie.
  • On estime à 20% le taux de recyclage possible.

À propos de ce dernier chiffre, nous avions trouvé l’infographie ci-dessous très éclairante :

Source : Compound Interest.