Nos institutions publiques soutiennent la réparation et étendent leur programme « Réparer plutôt que jeter » à cinq communes supplémentaires dans le canton de Genève. La conférence de presse s’est tenue hier et itopie a été choisie pour illustrer le sujet vidéo ! On y voit des coopérateurs et stagiaires au travail dans l’atelier de la rue Lissignol.

 

On peut retrouver l’article complet sur le site du 20 minutes du 5 février 2018. La vidéo a été tournée par l’agence Keystone pour l’ATS.

Le site du programme « Réparer plutôt que jeter », ge-repare.ch (http://www.ge-repare.ch) permet de trouver facilement le réparateur recherché.

L’article mentionne notamment dans son chapeau : « L’obsolescence programmée n’a qu’à bien se tenir ». Cette formule rhétorique est hélas trop belle pour être vraie. Les réparateurs ont toujours une guerre de retard sur la technologie qui évolue à toute vitesse et qui se miniaturise. Et qui dit « miniaturisé », dit aussi « composants collés et soudés », donc bien plus difficiles à changer et réparer.

Les ateliers de réparations doivent sans cesse se moderniser tout en conservant des prix attractifs pour concurrencer le bas-de-gamme neuf des grandes surfaces, toujours moins cher. L’acte de réparer est donc aussi et surtout un acte citoyen.

Pour creuser le sujet :

 

Atelier de réparation

Des ordinateurs durables, c’est chez itopie !

Gaspillage et obsolescence : bien choisir à l’achat du produit