Les Artisans de la Transition sont actifs dans de nombreux domaines et éditent La Revue Durable, un magazine particulièrement riche sur le thème de la durabilité, du changement climatique et plus largement de la transition écologique.

Pour le no 63 de la revue, la rédaction s’est attelée à un domaine encore peu couvert par les médias, ou en tout cas pas de manière aussi approfondie : les dérives actuelles du numérique vers le modèle économique du capitalisme de surveillance, nuisible non-seulement à l’environnement, mais également à la société et aux êtres humains qui la composent.

Les Artisans sont coopérateur·trice·s d’itopie. Cette proximité nous a permis d’œuvrer en coulisse pendant de nombreux mois en amenant ce thème de prédilection sur la table de La Revue Durable. Les nombreuses discussions qui ont eu lieues nous ont fait progresser, aussi bien La Revue Durable qu’itopie, vers une meilleure compréhension du sujet et surtout, vers une clarification des liens de causalité entre la tendance actuelle du numérique et ses effets, directs et indirects sur l’environnement.

Le résultat dépasse toutes nos attentes. Les Artisans ont eu beaucoup de courage et de pugnacité de s’attaquer à un tel sujet, sous certains aspects si complexe, si abstrait et ô combien inquiétant !

Résumé du dossier

En moins de vingt ans, les technologies numériques ont colonisé tous les recoins de la vie privée. Faire des courses, s’informer, gérer ses rapports personnels ou exercer ses droits démocratiques : tout ou presque passe désormais par internet, les réseaux sociaux, les smartphones.

Comment et pourquoi ces technologies ont acquis un pouvoir si intrusif ? Avec quelles conséquences ? Le nouveau dossier de LaRevueDurable explore le capitalisme de surveillance qui encadre l’essor des technologies numériques et leurs usages depuis le début du siècle : récolte permanente et ubiquitaire des données personnelles les plus intimes et publicités ciblées pour façonner et guider dans l’ombre les comportements.

Pour en finir avec le capitalisme de surveillance : ce dossier décrit les impacts écologiques et sociétaux du numérique, leur effrayante évolution, et en dévoile les enjeux cachés. Succombant aux sirènes de la gratuité, les internautes sont passés du statut de clients à celui de matière première. L’expérience humaine n’est plus un mystère insondable et sacré, mais un paquet d’informations qu’on peut extraire, stocker et interpréter afin d’anticiper et de contrôler ce que chaque personne fera « maintenant, bientôt et plus tard » grâce à sa réceptivité – mesurée notamment en taux de clics en ligne – aux incitations publicitaires dans tous les domaines, y compris, bien sûr, le secteur politique.

Prenant largement appui sur le travail exceptionnel de Shoshana Zuboff, ce dossier de LaRevueDurable demande une régulation sérieuse du secteur numérique, en particulier l’interdiction de la collecte de données personnelles sans l’autorisation libre et explicite des usagers.

Ce dossier présente également des options éthiques en attendant qu’une telle régulation voit le jour, ainsi que les actions des Artisans de la transition et de LaRevueDurable pour mettre leur communication numérique et non numérique en cohérence avec le contenu de ce dossier. A noter aussi l’interview de Richard Stallman, quasi inventeur du logiciel libre.

Nous vous conseillons vivement sa lecture.
Et si ce n’est pas déjà le cas, abonnez-vous !